PARP3, une cible thérapeutique dans le traitement des cancers agressifs

  • Information publiée le

La protéine PARP3 révélée comme une nouvelle enzyme responsable de l’agressivité des cancers.

 
Françoise Dantzer, son doctorant Léonel Nguekeu-Zebaze, et son équipe de l’unité mixte de recherche Biotechnologie et signalisation cellulaire (CNRS/Unistra), révèlent PARP3 comme une nouvelle enzyme responsable de l’agressivité des cancers.

Financé par le Labex Medalis, l’Institut thématique interdisciplinaire (ITI) Institut du médicament de Strasbourg (IMS) et la région Grand Est, ce travail prometteur permet de proposer PARP3 comme cible thérapeutique dans le traitement de ces cancers. Publié dans Scientific Reports

Pour en savoir plus

Consulter la liste des actualités